Skip to content

Après un 2018 explosif, les paris sportifs ont encore franchi un cap lors du T1 2019

24 juillet 2019

paris sportifs

Le phénomène Coupe du monde de football 2018 est toujours rémanent. Pour preuve, les résultats du premier trimestre 2019 ont battu tous les records.

C’est la fête pour les opérateurs

Les opérateurs œuvrant dans l’univers des jeux ne s’attendaient peut-être pas à être à pareille fête en ce début d’année 2019. Tous autant qu’ils sont, Winamax, Betclic ou la Française des Jeux se frottent les mains, tant les résultats sont au-delà de leurs espérances.

winamax operateur de jeux

Les paris sportifs ont atteint leur vitesse de croisière

Après une période de rodage assez chaotique en 2010 due aux atermoiements des opérateurs et des prémices de réussite en 2017, l’activité est désormais sur les bons rails. Nous en voulons pour preuve les 3.9 milliards de paris récoltés en 2018.

En 2019, l’ensemble des mises des parieurs au premier trimestre atteint déjà environ 1.3 milliards d’euros. Pour donner un élément de comparaison, ce chiffre est supérieur à l’ensemble des mises jouées tout au long de l’année 2014. Il faut dire qu’aujourd’hui, les opérateurs bichonnent les joueurs avec des applis toujours plus ludiques.

Le véritable déclic : la finale France Croatie 2018

Ce raz de marée des paris sportifs n’aurait sans doute pas eu lieu sans la finale 98 France-Croatie qui a généré à elle seule 38.8 millions d’euros.

D’après les chiffres relevés à l’issue de ces derniers 3 mois, les 822 000 joueurs français recensés se sont focalisés sur la Ligue des Champions.

Les 20 matches disputés au cours de ce trimestre ont donné lieu à 68 millions d’euros de paris, soit : 3,4 millions d’euros par match contre un peu plus d’un million d’euros sur les matches de Ligue 1.

La palme revient au match aller entre Manchester United et le PSG qui a généré 7.5 millions d’euros.

la finale France Croatie 2018

Un taux de croissance historique

La finale gagnée en 2018 a généré un nombre grandissant des parieurs sportifs. Le taux de croissance dans l’ensemble des départements s’évalue entre 20 et 40%. Ceci se manifeste plus particulièrement dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, en Île de France et dans l’ancienne région Rhône-Alpes.

Comme 70% des joueurs en ligne ont moins de 34 ans, les opérateurs ont encore devant eux des jours heureux.

Be First to Comment

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.